22 mars 2011

Sans chevaux, ou 100 chevaux... Part II

 

Anne-Sophie, vous a laissé sur la faim... La faim d'avoir la fin et rassasier votre fin... euh... faim...

Mais ne la blâmez pas !!!

Aaaaaah !!! [ Soupir de jouissance personnel ]Le Costa Rica est vraiment un pays magnifique ! Les "Hombres" sont infiniment plus considérés ( et à juste titre !!! ) que les "Mujeres"... C'est une terre d' hommes où les femmes [ Certes très séduisantes ] savent tenir leur place. Et comme Anne-Sophie prend très à cœur de s'intégrer en respectant les coutumes locales, elle est à l'instant où je vous écris devant les fourneaux pour ME [ Caraaaaamba !!! ] préparer un délicieux déjeuner ( diner pour nos amis Québécois ).
Donc voici la suite avant qu'elle ne lise ce message et reprenne ses mauvaises habitudes d’européenne et me tapant dessus avec la belle cuillère en bois dont nous avons fait récemment l'acquisition...

Nous en étions à : "Joli Carrosse de 100 chevaux..." en sorti de garage à Grecia.
Le vendeur Frank, [ Encore un !!! ] nous remet le double de l'acte de vente fait chez son avocat, puis nous invite gracieusement à déguster une bière en famille dans sa maison derrière sa "concession" des « Occasion du Lion »... [ euh non... de l'Iguane, pardon ].
Nous prenons congé vers les 19h00... Ce qui au Costa Rica est tard... Juste le temps de coller sur le Pare Brise un papier certifiant que la voiture est en immatriculation provisoire et nous voici partis.
Nous quittons donc vers 19h15 la localité de Grecia (environ 900m d'altitude), pour nous rendre dans l'autre mais tout aussi sympathique localité de Fraijanes... à 20kms de là et... à pratiquement 1900m d'altitude sur le flanc du volcan Poas...
Je prends le volant de notre Terracan et Anne-So s'essaye enfin à la conduite au Costa Rica ( Qu'elle a toujours souhaité essayer dans des conditions simples...).
Pour une première, Bravo ! 20 kms en montagne, de lacets et de virages en épingle à cheveux, en pleine nuit, avec de jolis Truck Américains qui nous croisent et manquent de nous envoyer dans le fossé à chaque fois que l'on se croise... [ La route est au Costa Rica un fléau mortel... de jour !!! Alors de nuit, je vous épargne le dessin... ].
Mais ma faible et soumise femme, s'en sort très très bien et nous voici quelques quarts d'heures (3, soit 45 minutes...) plus tard arrivé à la cabina que nous avons réservé pour la nuit...
Très... rustique et située dans un cadre magnifique, en pleine foret non pas tropicale, mais de haute altitude.
Rappelez vous, nous arrivons du Guanacaste où la nuit la plus fraîche que nous ayons eu a été de 27,5°c.
Ici le thermomètre indique 17°c !!! Et nous n'avons sur nous que de simples t shirts, nos shorts et nos Gougounes... Euh pardon... nos tongues. [ Gougounes est le nom Québécois pour des tongues....]
Dans ces conditions là, on apprend très vite l'Espagnol et j'ai su demander en toute urgence des couvertures pour la nuit... Moi qui ne dors qu'avec un simple drap qui me recouvre à peine...
Nos grignotons, buvons une goutte de Rhum pour célébrer l'achat de notre nouveau destrier, et zou !!! Au lit !!!!

Le lendemain matin, séance photo ( celles que vous avez pu admirer dans l'article précédent ) du Monstre alors qu'il est encore propre, et direction la Banlieue de San-José chez Target Car Rental pour rendre le Terrios Bego 4X4 que nous avions loué jusqu'à présent... Anne-So s'en est sorti magnifiquement avec les honneurs !!!

Puis ce fut le retour sur Villareal sans passer par San Jose ( heureusement ) puisque nous apprenons que le coup de la « plaque en papier provisoire » est interdit, même si allègrement pratiqué par tous, et que la seule tolérance est de conduire votre véhicule du garage à chez vous et de ne plus y toucher tant que vous n'avez pas vos plaques définitives... Pour les Ticos...
Pour les Gringos, comme nous, qui se font serrer, c'est la manne !!! 600$ de suite... Y'a pas de petits profits...

Nous rentrons donc sur Villareal dans le Guanacaste et nous éviterons soigneusement les " Transito " : policiers de la route, véritables CHIPS pour ceux qui connaissent la série, mais avec le sourire en moins...
Je vous en parlerai dans un prochain message...

Anne-Sophie s'en est sortie comme une chef !!!

D'ailleurs elle vient de relire le message... Je vais donc devoir vous quitter et je prends juste le temps de signer ce message avant d'aller me soigner les bosses qu'elle  m'a infligé avec notre magnifique cuillère en bois...

Jihem, qui revendique le
« On a dit que c'est moi qui commande devant les copains, hein mon Amour ?... »

 

Posté par lampitelone à 12:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Sans chevaux, ou 100 chevaux... Part II

Nouveau commentaire